Gabon : Le Conseil Gabonais des Chargeurs (CGC) déjà dans les eaux troubles ?

Libreville, 27 juin (Infosgabon) – En quittant le CGC pour le Fonds National pour l’Habitat (FNH), Alfred Nguia Banda a laissé à son successeur, dans le cadre de la modernité, […]

Libreville, 27 juin (Infosgabon) – En quittant le CGC pour le Fonds National pour l’Habitat (FNH), Alfred Nguia Banda a laissé à son successeur, dans le cadre de la modernité, notamment, un grand chantier, qui est  la finition des travaux du nouveau siège social de l’entreprise situé à Owendo. Ce bâtiment en construction est actuellement abandonné et sert de logis aux bandits et autres squatters.

En outre, devant les juges lors du procès contre le journal l’union, il a affirmé avoir laissé pour le compte de l’entreprise, une cinquantaine des véhicules, le bordereau d’identification et de traçabilité des cargaisons, les matériels informatiques avec internet, ainsi que plus de 735 millions de FCFA logés dans les banques telles que BGFIBANK et Financial Bank.

Tout le monde n’est pas sans savoir l’état dans lequel se trouvait le CGC lors de son arrivée : un coma on ne peut plus profond avec une dette de quatre milliards de FCFA avec des comptes bloqués suite aux découverts, dont 2,5 à la CNSS, les arriérés de salaire, le manque des matériels roulant (même pas un vélo), informatiques, assaisonnés aux grèves incessantes.

Aujourd’hui, l’opinion s’interroge sur le fonctionnement de cette entreprise après le départ de M. Nguia Banda : le CGC connait-il déjà  un problème financier ? Car récemment, les agents ont touché leurs salaires en retard. Pourquoi les travaux du siège social sont-ils bloqués ? Alfred Nguia Banda a-t-il vraiment laissé l’argent dans les comptes du CGC comme il l’a expliqué au tribunal de Libreville ? Cet argent existe-t-il toujours ?

L’opinion comprend maintenant que l’actuel secrétaire général du FNH est un vrai pompier qui a su réveiller cette entreprise qui était déjà  candidat à la mort. Et qu’il n’avait pas besoin de se souiller en assassinant son prochain pour défendre son bilan à la tête de cette boîte.

N’est ce pas que c’est grâce aux efforts qu’il ne cessait de déployer à la direction générale du CGC, pendant plus de 3 ans, où il a su imprimer comme il l’avait fait à la Marine marchande, la rigueur dans la gestion, qu’il a laissé cette entreprise en très bonne santé ?

Le journaliste de « L’Union » et son avocat ont d’ailleurs, reconnu au tribunal que M.Nguia Banda fait partie des bons gestionnaires du pays et que l’article sur l’assassinat de son successeur, ainsi que le détournement ne le visait pas.

Ce qui laisse à pouvoir conclure à la thèse d’un complot, parce que dès que l’article est paru, l’attention de tout le monde était focalisée sur le directeur général sortant.

A voir aussi les articles publiés récemment dans une certaine presse, on comprend qu’Alfred Nguia Banda était victime d’une cabale politique politicienne de dénigrement que certains observateurs attribuent à ses frères du Haut Ogooué, qui lui reprocheraient d’avoir commis un « péché » de faire la campagne de l’ex-candidat de la Majorité à la dernière élection présidentielle, Ali Bongo Ondimba.

Il  est venu déjouer un plan machiavélique des assoiffés du pouvoir, que d’aucuns qualifient des « chauves-souris », qui avaient programmé l’échec du candidat d’Alfred Nguia Banda, dans cette Province de la République gabonaise.

In fine, la justice a prouvé que le secrétaire général du FNH dont la réputation, ainsi que celle de sa famille, étaient salies, n’est pas du tout concerné par toutes ses allégations (assassinat et détournements).

Que doit faire aujourd’hui l’Etat pour réparer ce préjudice causé par les gens de mauvaise foi ? Parce qu’Alfred Nguia Banda a été toujours disposé à bien servir son pays, quand bien même, cela suscite la jalousie, devenue un métier dans notre pays.

Comme partout où il est passé, il a laissé des traces. Ses états de service sont visibles et palpables. Alfred Nguia Banda mérite mieux pour faire honte et couper le souffle à ceux qui veulent, à tous prix,  finir avec lui car, notre pays a besoin des bosseurs comme lui pour bâtir un Gabon véritablement émergent.

FIN/INFOSGABON/CE/2010

© Copyright Infosgabon

http://topodin.com/seo/post/optimizatsiya konversij

настройка wi fi билайн стандартный пароль вай фай подобрать пароль вай фай асус вай фай пароль найти вай фай асус вай фай пароль как найти пароль вай фай

коды для grand theft auto 4 коды на гта сан андреас на нитро гта 2 коды коды на warcraft skyrim коды на отмычки скачать чит wot vice city коды деньги