Aucune suite pour l’étudiante gabonaise portée disparue en France

Libreville, 20 janvier 2012 (Infos Gabon) – Jusque là aucune suite pour Cécilia Mboumba-Prima, 24 ans, étudiante gabonaise à l’Université Saint-Nazaire, qui est portée disparue depuis la nuit de mardi […]

Libreville, 20 janvier 2012 (Infos Gabon) – Jusque là aucune suite pour Cécilia Mboumba-Prima, 24 ans, étudiante gabonaise à l’Université Saint-Nazaire, qui est portée disparue depuis la nuit de mardi 10 à mercredi 12 janvier dernier. Selon une source familiale, la jeune femme devait prendre un avion pour Marseille, où elle avait un rendez-vous de travail. Mais elle n’est pas arrivée à destination.

Depuis lors, personne ne l’a revue. Personne non plus n’a de ses nouvelles. Seul son sac à main a été retrouvé sur le pont de Chaviré à Nantes. Sa mère, Louise Prima, qui a réceptionné le sac, affirme avoir trouvé à l’intérieur tous les effets de la jeune fille. Sur une chaîne de télévision française, elle a déclaré, en larmes, que le sac était tout sale, mais que tous les effets de sa fille y étaient, avec un document sur lequel elle a noté la date du 10 janvier, donc avant sa disparition.

La Police, aidée par les camarades et proches de l’étudiante, a ratissé tous les périmètres où la jeune fille est susceptible de se trouver. En vain. Cécilia demeure introuvable. Pis, elle ne donne aucun signe de vie à sa famille. Il ne reste plus d’elle que ce silence oppressant qui laisse libre cours à toutes les spéculations.

Plusieurs thèses, contradictoires les unes des autres, sont avancées sur la disparition de la jeune femme. Selon la Police, il pourrait s’agir d’un suicide. Mais la mère de l’étudiante, elle, privilégie la thèse d’une séquestration, tant sa fille qui « caressait le rêve de rentrer au Gabon, après ses études, pour créer une entreprise, n’avait aucun souci pouvant l’amener à se suicider ».

L’Association des Gabonais de Nantes a décidé de se mobiliser pour exiger que toute la lumière soit faite sur la disparition de l’étudiante. Une marche silencieuse est prévue ce week end à Nantes. De même qu’une conférence de presse, à l’initiative des camarades de la disparue.

Déjà, le message « Rendez-nous Cécilia » circule sur la toile. Plusieurs témoignages de compassion à l’égard de la famille y figurent. Depuis la disparition de Cécilia, la communauté gabonaise en France a le moral en berne et prie pour que le pire ne soit pas arrivé à cette jeune femme à qui personne n’imaginait d’ennemis. Certains proches de la disparue ont déploré la légèreté avec laquelle la Police de Nantes aurait mené l’enquête.

Elle aurait tiré des conclusions hâtives sur le suicide, sans fournir la moindre preuve. « La Police a bâclé l’enquête. Elle s’est empressée de conclure à un suicide. Si tel était le cas, où est le corps ? Je ne sais pas si c’est parce qu’il s’agit d’une Africaine que les autorités françaises font preuve de négligence », a déploré une camarade de Cécilia, jointe au téléphone.

L’Ambassadeur du Gabon en France, Germain Ngoyo Moussavou, a alerté les autorités gabonaises sur la question. Il a saisi aussi les autorités françaises pour que l’enquête se poursuive et que toute la lumière soit faite sur la disparition de la jeune femme. Et d’ajouter qu’en fin de semaine, le Consul Général du Gabon se rendra à Nantes pour réconforter la famille et rencontrer les autorités judiciaires, afin de faire le point de l’enquête.

Pour sa part, le Gouvernement gabonais s’est saisi du dossier et attend communiquer une fois qu’il aura d’amples informations.

FIN/INFOSGABON/MM/PK/2012

© Copyright Infos Gabon

оптимизация и раскрутка сайта

warcraft 3 frozen throne играть бесплатно коды на гта 3 сан андреас коды на скайрим на броню читы на скайрим plants vs zombies cheat engine читы к spore новые коды на игру gta san andreas

стр. Студия Topodin:

Продвижение сайта в топ – 10 правил и раскрутка в гугле интернет реклама. ” Вопросы и ответы &amp,nbsp, Общие вопросы Просмотр рекламы Реклама сайтов Опросы Игры Динамический Банк…”