Gabon : La SOGATRA à un grand tournant de son histoire

Libreville, 22 juin (Infosgabon) – Libreville abrite depuis le mardi 22 juin 2010, un séminaire dont le thème est « la culture d’entreprise ». Ce séminaire de formation et de sensibilisation ouverte...

Libreville, 22 juin (Infosgabon) – Libreville abrite depuis le mardi 22 juin 2010, un séminaire dont le thème est « la culture d’entreprise ».

Ce séminaire de formation et de sensibilisation ouverte en présence de la présidente du Conseil d’administration de la SOGATRA Pierrette Djouassa, a, à en croire le Directeur général de cette societé, Aloise Bekalé Ntoutoume, pour objectif principal, de sensibiliser l’ensemble du personnel de cette entreprise, sur la nouvelle vision d’émergence, dont le Gabon s’est engagé et de le préparer à participer activement à sa réalisation, au sein de ladite entreprise, en s’appropriant des nouveaux concepts et comportements pertinents.

« Cette grande ambition politique doit être soutenue par la formation d’un tissu économique national fort, grâce à la compétitivité et à la rentabilité dont font preuve les entreprises, surtout dans un domaine stratégique comme celui du transport qui présente encore d’énormes insuffisances et lacunes », a indiqué le Directeur général de la SOGATRA.

Le transport, élément constitutif du Gabon de Service, deuxième pilier de la politique d’Emergence prônée par le Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba n’est pas en reste de cette vision. Ce secteur devient à ce jour, un des plus actifs et les plus en vue de cette politique.

Dans ce contexte, la SOGATRA ne pourrait tirer son avantage concurrentiel qu’en investissant considérablement sur la qualité de ses ressources humaines, levier majeur de son développement.

Cela suppose, au niveau collectif et individuel, une nouvelle culture d’entreprise, une culture de l’effort, de la participation active, du rendement et de la performance.

Cela suppose aussi un management nouveau, une mentalité nouvelle, une nouvelle posture de l’employé et du cadre, sous-tendue une éthique professionnelle visant, de façon constante, l’amélioration du rendement et de la qualité des services mis à la disposition des usagers. Ainsi, la SOGATRA doit y participer pleinement.

Ce faisant, cette société, qui dispose de potentiels de haut niveau, veut mettre à la disposition de son personnel, des outils nécessaires et indispensables en vue de son épanouissement.

C’est dans cette logique que s’inscrit ce rendez-vous du donner et du recevoir dont les travaux s’achèvent le mercredi 23 juin 2010, avec le cabinet MSD, partenaire de la SOGATRA, appelé, comme l’a souligné le Directeur général, à apporter aux séminaristes les informations et explications nécessaires lors des travaux en Atelier, afin de faciliter la  compréhension des uns et des autres à certaines terminologies.

Suite aux promesses formulées par le chef de l’Etat le 4 mars dernier à Port-Gentil pour l’amélioration des réseaux de transports urbains, Les villes de Kango et de Lambaréné seront, à l’instar de Ntoum, desservies régulièrement, respectivement, à partir du 30 juin et 2 juillet prochains.

Les sites proposés pour servir de base, de terminus et de gare à partir de laquelle les bus partiront pour desservir ces lignes, ont été déjà identifiés.

Les autres villes comme Port-Gentil, Franceville, Oyem et Mouila qui devraient, chacune, recevoir en moyenne une dizaine de bus, seront, selon Aloise Bekalé Ntoutoume, desservies d’ici décembre prochain. Ainsi, la SOGATRA recrutera essentiellement de la main d’œuvre locale.

Par Mathieu Moukendi et Patrick Kaye

FIN/INFOSGABON/MM/PK/2010

© Copyright Infosgabon