Gabon : Un nouveau département des Sciences de l’Information et de la Communication à l’UOB

Libreville, 11 janvier 2011 (Infos Gabon)  – La Faculté des Lettres et Sciences humaines (FLSH) de l’Université Omar Bongo (UOB) à Libreville, s’est enrichie avec l’ouverture du nouveau département des...

Libreville, 11 janvier 2011 (Infos Gabon)  – La Faculté des Lettres et Sciences humaines (FLSH) de l’Université Omar Bongo (UOB) à Libreville, s’est enrichie avec l’ouverture du nouveau département des Sciences de l’Information et de la Communication (DSIC), lundi dernier.

Signalons que la cérémonie du lancement officiel des activités de ce nouveau département s’est déroulée en présence notamment, du représentant de l’UNESCO au Gabon, Mohammed Bachiri.

Le DSIC est une unité de formation pédagogique et de formation à la Recherche dans le domaine de l’Information et de la Communication. Les études au DSIC donnent lieu à la préparation d’un Master professionnel.

Ainsi, les étudiants inscrits au DSIC, pourront préparer un Master professionnel (journalisme) ou un Master recherche (communication).

Le premier offre d’après les autorités académiques, deux programmes de formation au choix, adapté au profil initial du candidat : selon qu’il a déjà eu ou non une formation en journalisme ou une expérience professionnelle d’au moins cinq ans dans le domaine.

Le deuxième, quant à lui, est un programme de formation à la recherche. Il offre un tronc commun en Master1, à l’issue duquel l’étudiant peut obtenir une maîtrise en communication de masse, puis, en Master 2, une formation spécifique à chacune de ces trois spécialités.

La création de ce département, l’aboutissement d’un projet initié en 2006, participe de la nécessité d’une diversification des offres de formation actuellement en cours à l’UOB, et répond ainsi au besoin pressant de satisfaire les attentes en matière de la formation professionnelle.

Les médias en général ont un rôle primordial dans le développement de la culture démocratique et la réalisation de la liberté d’expression. Par conséquent, il existe une corrélation entre la qualité de la formation des professionnels de la communication et la capacité des média à impacter sur le développement de la démocratie ou encore sur la construction de la société du savoir.

Somme toute, l’ouverture d’un DSIC à l’UOB comble un manquement constaté en matière de formation des hommes des médias au Gabon, au regard de l’évolution du secteur de la communication.

Par Mathieu Moukendi et Patrick Kaye

FIN/INFOSGABON/MM/PK/2010

© Copyright Infos Gabon