Gabon : Un prêtre catholique accusé de racisme

Libreville, 18 juillet 2011 (Infos Gabon)  – A en croire le quotidien gabonais « Gabon Matin », les démons de l’enfer n’ont pas fini de hanter l’église Catholique du Gabon. En effet,...

Libreville, 18 juillet 2011 (Infos Gabon)  – A en croire le quotidien gabonais « Gabon Matin », les démons de l’enfer n’ont pas fini de hanter l’église Catholique du Gabon.

En effet, les fidèles de l’Eglise Saint Pie X d’Akebé dans le 3ème Arrondissement de Libreville, auraient décidé dimanche dernier de chasser le père Patrick Duverger en raison de sa propension au racisme. Pour ces fidèles, ce prêtre brillerait par un racisme invétéré à leur égard depuis qu’il a été affecté dans cette congrégation. Selon eux, à chaque messe, le père Duverger proférerait à leur encontre des propos frisant le racisme en les traitants notamment de « nègre » et de « singe ».

Pire il ne s’occuperait nullement de l’état spirituel des fidèles, qui, en réalité, est la 1ère mission d’un homme de Dieu envers ses brebis. D’après les fidèles, ce prêtre qui aurait été affecté à Saint Pie X avec la complicité de son frère aîné, Loïc Duverger, supérieur du district, se préoccuperait uniquement des nantis de cette chapelle, qui donnerait de l’argent à volonté.

Toutefois, face aux plaintes des chrétiens, le supérieur du père Patrick Duverger, Mgr Bernard Felley, avait envoyé un 2ème prélat, le père Nicolas Pinaud. Un prêtre qui selon les fidèles, serait très apprécié. Depuis 8 mois que ce prêtre a été affecté, affirment les fidèles, il n’aurait ménagé aucun effort pour s’occuper des fidèles comme l’exigent les Saintes Ecritures et le Saint Siège.

Malheureusement, après 8 mois d’exercice, le supérieur du district, Loïc Duverger aurait décidé d’affecter le père Nicolas Pinaud dans une autre congrégation, parce qu’à en croire les fidèles, il serait gênant. Ce que les fidèles de Saint Pie X n’acceptent pas en criant à un complot.

Les chrétiens de cette Eglise campent sur leur position de chasser à tout prix le prêtre qu’ils qualifient de raciste si jamais le père Nicolas Pinaud partait.

Rappelons que cette histoire intervient après celle du prêtre Apollinaire de l’Eglise Saint Joseph de Lalala dans le 5ème Arrondissement de Libreville, qui aurait engrossé une fille de 15 ans, et qui aurait également porté plainte contre une ancienne concubine pour escroquerie.

FIN/INFOSGABON/CE/2011

© Copyright Infos Gabon